Suite à une modification de notre ERP, les quantités en stock actuellement affichées sur le site peuvent être incorrectes.
Notre service technique travaille au rétablissement de ce dysfonctionnement dans les plus brefs délais. Les livraisons se font normalement.
En cas de question, merci de contacter Jean-Michel Remoleur au 06 18 17 51 32. Merci de votre compréhension.
Boïeldieu - CD
Trois sonates pour piano-forte opus 4 et 6
  • Editeur : HORTUS
  • Date de parution : 01/02/2016
  • Réf : HOR0087
  • Code barre : 3441438920244
  • ISBN :
  • EAN13 : 3441438920244
votre tarif :
En stock
Prix public conseillé : 17.95 €PPTTC
 
Sans conteste l’un des meilleurs sonatistes de son époque, Boöeldieu obtient un équilibre parfait entre les mouvements de la sonate, dans un style brillant et concertant.
François-Adrien Boïeldieu (1775-1834) n'est pas seulement le principal compositeur français d'opéra du début du 19e siècle, il a été l'un des premiers pianistes de son temps. 
À 23ans, il succède à Hélène de Montgeroult comme professeur de la classe de piano du Conservatoire de Paris (1798). En 1800, il remporte un véritable triomphe avec son opéra Le Calife de Bagdad. Le Tsar Nicolas de Russie l'invite comme compositeur de la cour de 1804 à 1810. Son opéra le plus célèbre La Dame Blanche, dont un air reste aujourd'hui encore très connu « Ah ! quel plaisir d'être soldat », a inspiré a inspiré Donizetti (Lucia di Lammermoor), Bellini et Bizet. Reconnue comme une des premières tentatives d'introduction du fantastique dans l'opéra avec l'utilisation de deux romans de Walter Scott, cette œuvre a également été un modèle pour Robert le Diable de Meyerbeer ou Faust de Gounod.  

Ses sonates pour pianoforte ont été composées entre 1798 et 1803. Sans conteste l'un des meilleurs sonatistes de son époque, Boöeldieu obtient un équilibre parfait entre les mouvements de la sonate, dans un style brillant et concertant. 

- Deux Sonates de l'opus IV 

Sa Première Sonate est brillante, chevaleresque, au dynamisme soutenu. La Seconde, majestueuse et pathétique fait se succéder les climats variés : grave et mélancolique, voire étrange, puis idyllique et lumineux, enfin lyrique dans le rondeau final. Ce dernier mouvement a été un des tubes de l'Empire, sous l'appellation « Rondo de Boïeldieu ». 

- Grande Sonate de l'opus VI 

Dernière œuvre pour piano du compositeur, de forme classique, avec un tempérament héroïque, elle fait se succéder les idées musicales avec contraste. 

Pianoforte de la Reine Marie-Amélie (1834) 

La reine Marie-Amélie, épouse de Louis-Philippe, dernière reine des Français avait coutume de jouer sur un piano forte de la fabrique Roller et Blanchet. Lors du départ à la retraite de son professeur, le Comte du Rais, elle lui offrit son instrument, un petit piano droit de 1834. Par une succession d'héritage, il appartient aujourd'hui à Geneviève Conscience, qui grâce au mécénat d'Alsthom Belfort a pu faire restaurer l'instrument et le prêter pour l'enregistrement. 
  • ISBN : 3441438920244
  • Titre : Boïeldieu - CD
  • Sous-titre : Trois sonates pour piano-forte opus 4 et 6
  • Auteur : FRANÇOIS-ADRIEN BOÏELDIEU & FRANÇOIS VERRY
  • 2ème auteur : FRANÇOIS VERRY
  • Editeur : HORTUS
  • Présentation : Disque compact
  • Epaisseur : 10
  • Largeur : 140
  • Hauteur : 125
  • Poids : 0.10Kg
Boïeldieu - CD